Forum RPG — Un pensionnat comme les autres. Les règles en moins…
 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Agréable week-end [PV Dan] ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> A l'extérieur... -> Sinuiji - Périphérie -> Les maisons -> Maison de Nicky L.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nicky Leehriev

Citadines
Citadines


Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2017 Messages: 55
Emploi du personnage: Réceptionniste à l'hôtel
Féminin Lion (24juil-23aoû)
Orientation personnage: Bi
Date de naissance réelle: 23/08/1997

MessagePosté le: Mer 30 Aoû - 13:22 (2017)     Répondre en citant


Agréable week-end [PV Dan]
Lorsqu'elle tourna la tête en direction de la porte de la chambre, elle vit Dan, debout, et habillé. Elle le regarda, furieuse qu'il ne soit pas nu et à genoux. Il comprit immédiatement , et elle eut une idée, afin de pimenter un peu la situation. Le tirant par les cheveux, elle le mena jusqu'au sexe trempé de la fille, et lui expliqua qu'il devait la faire jouir en 3 minutes s'il ne voulait pas être puni. Il se mit rapidement au travail. Nicky regarda sa montre, même si ce serait sûrement inutile. Vu l'état d'excitation de la fille et la motivation de son esclave, ce devrait être rapide. Pour le motiver, elle le fouetta plusieurs fois, et fit de même pour la fille. Cette situation était particulièrement excitante pour elle, et sûrement pour les deux autres d'ailleurs.

Comme Dan prenait la tâche très à cœur, les gémissements de la fille s'accentuèrent, et son orgasme arriva assez rapidement, ou en tout cas, avant les 3 minutes. Nicky adressa un regard satisfait à son soumis, qui reprenait son souffle. Elle se disait qu'à l'avenir, il allait sûrement participer régulièrement à ses ébats. De toute façon, s'il habitait chez elle, il serait présent dans ces moments là.
Dan méritait donc une petite gâterie, et du genre que Nicky ne lui accorderait jamais. Autant se servir de la fille qu'elle avait sous la main. À l'aide de la clé, elle libéra le petit membre de l'homme, puis fit claquer le fouet plusieurs fois sur la fille. Elle la détacha ensuite du lit, lui noua les mains dans le dos, et retira le bandeau afin qu'elle puisse pleinement apprécier sa punition.

"Tu as perdu. C'est donc à toi de le faire jouir"
dit-elle, la menaçant avec son fouet.

"Non... Je vous en supplie ! Maîtresse, pas un homme !"
suppliait-elle.

Elle indiqua à l'homme de se mettre au bout du lit, à genoux. Elle avança la soumise en lui tirant les cheveux, et lui inséra le membre de force.

"Et avale, surtout" dit-elle en faisant claquer le fouet.

Dan, lui, semblait apprécier la récompense. Une fois la soumise résignée, Nicky lâcha ses cheveux, se leva, retira son pantalon, et remit le gode ceinture. Sans la prévenir, elle la sodomisa, avec ardeur. Nicky était vraiment aux anges, à cet instant.
Elle sentait le trou de la fille se dilater un peu, preuve qu'elle prenait tout de même du plaisir à être ainsi humiliée. Son regard se posa ensuite sur Dan, qui prenait ouvertement son pied.
Lorsqu'elle le sentit atteindre la jouissance, elle se retira et reprit le fouet, pour la punir si elle n'avalait pas la semence de l'homme. Mais elle n'en eut pas l'utilité. Elle les laissa seuls quelques instants, afin de retirer le membre factice, et de laisser le temps à la fille de tout avaler. Dès que ce fut fait, elle banda à nouveau les yeux de la fille et l'attacha à nouveau au lit, puis remit la cage de Dan.
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Mer 30 Aoû - 13:22 (2017)    


Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dan Spencer O'Malley

2e année
2e année


Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2017 Messages: 42
Localisation: France
Emploi du personnage: Etudiant
Masculin Lion (24juil-23aoû) 羊 Chèvre
Orientation personnage: Hétéro
Date de naissance réelle: 26/07/1979

MessagePosté le: Mer 30 Aoû - 14:20 (2017)     Répondre en citant


Agréable week-end [PV Dan]
Dan embrassa goulûment la chatte de l'esclave inconnue. Motivé par les coups de fouet, il perdit toute pudeur. Il s'était à peine rincé la bouche du goût de sperme et de cyprine de la veille, une demi-heure plus tôt. Mais il était à nouveau couvert de fluide, même si ce n'était pas celui de sa Maîtresse. Le fouet lui cuisait le dos et les fesses. Dan en avait les larmes aux yeux. Nicky décomptait le temps restant. Sur le fil, la jouissance de la fille attachée lui explosa au visage. Elle mouilla particulièrement abondamment. Dan accompagna maintint sa caresse buccale tout au long de l'orgasme. Il était trempé, du menton aux cheveux. Trempé, mais triomphant.

Nicky fit preuve d'une grande bonté pour le récompenser. Elle le décagea d'une main habile puis tira sa soumis par les cheveux jusqu'à ce qu'elle englobe son petit membre libéré. Alors que Dan bénéficiait d'une fellation inespérée, Nicky se mit à sodomiser sauvagement la soumise, comme une chienne, en lui fessant régulièrement le cul. Comme à son habitude, Dan jouit très vite. L'esclave en fut même surprise et avala soigneusement l'éjaculation qu'elle n'avait pas désirée. Dan sourit. Quel bonheur ! Si ça Maîtresse Nicky continuait à le laisser jouir aussi souvent – 3 fois en moins de 24h ! - cette cage de chasteté ne serait pas vraiment un problème. Dan la referme avec entrain, reconnaissant envers sa belle Maîtresse. Celle-ci rattachait la fille sur le lit.

« Tu peux remercier Anna », dit-elle à Dan. « Cette chienne n'a presque jamais eut de bite en bouche, et déteste ça. Et même si la tienne est particulièrement petite, elle vient de faire un grand sacrifice. Elle débute aussi en matière de sodomie. Aide-la à se détendre après cette épreuve. Occupe-toi de son petit trou. »

« Mais comment, Mademoiselle ? » ,
répondit Dan, bêtement, en jetant un oeil sur son sexe emprisonné.

« Ton petit sexe, c'est l'exception, crétin. Par défaut, c'est de ta langue que tu sers pour faire l'amour. Et se faire doucement lécher l'anus est très relaxant, tu sais.» Elle lui fit un clin d'oeil complice.

Dan comprit enfin ce que Nicky attendait de lui. Le seul anulingus qu'il ait jamais fait était celui de la veille pendant le moment torride passé avec Nicky. Mais cela avait été très court. Dan se disait bien que tôt ou tard, la Belle lui imposerait une autre vénération de son orifice intime, mais en attendant, cela restait quelque chose qu'il faisait avec difficulté. D'autant plus que le trou de la chienne, Anna, était béant, suite à la sodomie. Mais Dan s'exécuta. Il n'était pas question de décevoir sa Maîtresse, quelques secondes après qu'elle lui ait permis d'éjaculer dans une bouche. La, caresse anale dura une dizaine de minutes. Contrairement au cunnilingus offert quelques minutes plus tôt, il ne s'agissait pas ici de faire jouir la fille, mais de lui procurer du bien-être. Dan y alla doucement, presque tendrement. La respiration de l'esclave reprit un cours normal. Le soumis avait mal pour elle en voyant les nombreuses traces du fouet.

Nicky revint enfin dans la chambre, deux laisses à la main. Elle en attacha une à chacun de leur collier, et libéra Anna du lit. Celle-ci se mit immédiatement à quatre pattes, sachant ce qui l'attendait. Dan l'imita aussitôt. Les deux esclaves suivirent Nicky qui les mena vers la cuisine. Deux grands bols étaient posés sur le sol. L'un était rempli d'eau. L'autre de ce qui ressemblait à des croquettes pour chien. Dan regarda Nicky, paniqué. Devait-il vraiment manger cela ? C'était immonde... il ne pouvait tout de même pas... La Belle lui sourit. Elle se tenait debout, les deux pieds autour des bols, de sorte qu'y boire et manger implique de se prosterne devant elle. Nicky lut le doute dans le regard de son soumis, alors que l'esclave femelle s'était déjà mis à laper. La Belle se pencha et saisit le jeune homme par les cheveux ?

« Il y a un problème ? », s'enquit-elle.
« Non... non Mademoiselle, mais... » tenta de répondre le soumis, terrifié.
« Parce que je viens de passer dix minutes à aromatiser ce bol avec ma salive, alors tu as intérêt à savourer ! Je veux que les deux bols soient vides avant la promenade pour vos besoin ».
Nicky lui cracha à trois reprises au visage et repoussa son esclave humilié vers le bol.
Revenir en haut
Nicky Leehriev

Citadines
Citadines


Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2017 Messages: 55
Emploi du personnage: Réceptionniste à l'hôtel
Féminin Lion (24juil-23aoû)
Orientation personnage: Bi
Date de naissance réelle: 23/08/1997

MessagePosté le: Mer 30 Aoû - 18:20 (2017)     Répondre en citant


Agréable week-end [PV Dan]
Nicky ordonna ensuite à Dan de flatter le petit orifice d'Anna, la soumise. Il eût du mal à comprendre ce qu'elle sous entendait, ce qui l'énerva un peu. La soumise semblait apprécier. Nicky les laissa donc quelques instants, pour boire un verre d'eau et se rhabiller. En passant, elle vit la laisse de Dan, et se décida de les traiter encore plus comme des chiens. Elle remplit un grand bol d'eau, et un autre de croquettes, en crachant dedans au passage.
Elle prit donc une autre laisse, et les attacha aux colliers, et libéra Anna, avant de les conduire à la cuisine, face aux bols, leur ordonnant de les finir. Évidemment, Dan fut quelque peu réticent à manger les croquettes. Nicky appuya son pied sur sa tête, pour qu'il soit à quelques centimètres des croquettes. Il se décida néanmoins à les manger, même s'il n'était pas très enthousiasme. Pour les presser un peu, parce qu'elle n'avait pas envie d'attendre, elle attrapa son fouet et le fit claquer plusieurs fois sur chacun d'eux.

Il leur fallu plusieurs minutes avant de tout finir. Anna était ravie de sa position, et Dan totalement humilié. Nicky les emmena ensuite dans le jardin, et plus particulièrement dans le petit sentier qui démarrait au fond de son jardin. L'esclave n'avançait pas très vite. Sans doute avait-il peur que quelqu'un les aperçoive, or, c'était impossible. Ils continuèrent un petit moment, jusqu'à une sorte de petite clairière. Là, elle retira les laisses, et alluma une cigarette.

"Allez pisser vous deux. Et loin. Je veux pas avoir d'éclaboussure sur mes pompes. Vous avez 5 minutes"


Elle s'assit sur un tronc qui traînait et continua de fumer tranquillement. Nicky ne comptait pas considérer Dan comme un chien tout le temps. C'était son larbin, donc il devait se mettre debout pour faire le ménage, cuisiner, etc. Cependant, en présence de ses conquêtes, elle ne devait pas faire de différence entre ses soumis.
Cela faisait déjà plusieurs minutes. Anna était aux pieds de Nicky, attendant sagement, pourtant aucune trace de Dan. Nicky attacha la chienne à un arbre, puis se mis à la recherche de son soumis. Au bout de quelques instants, elle le trouva enfin. Peut-être s'était-il perdu ? Ou peut-être voulait-il fuir ?
Peu importe. Elle l'attrapa par les cheveux, et le tira jusqu'à sa camarade.

"Tu vois Anna, ton copain n'a pas été sage. Je vais devoir le punir sévèrement."


Avec la laisse de Dan, elle attacha ses mains au tronc d'arbre, de sorte à ce qu'il soit à genoux, face à l'arbre. Elle retira la laisse d'Anna, en lui faisant signe de ne pas bouger, et se mit à fouetter Dan avec. Ce n'était pas aussi douloureux que le fouet, mais la laisse était en cuir tout de même. Les claquements résonnaient dans toute la forêt. Nicky ne comptait pas les coups, mais elle le frappa au moins une quinzaine de fois.
Elle leur remirent leur laisses, et les ramena chez elle.

"Bon, tu vas rentrer chez toi" dit-elle à Anna. "Tu m'as déçue, aujourd'hui. Je ne veux pas te revoir, ou du moins pas avant deux semaines. Habille-toi et dégage."

Nicky voulait la faire culpabiliser. En plus, c'était pratique, puisqu'elle ne serait pas disponible avant deux semaines. Et cela lui permettrait de tirer au clair les intentions de Dan. Sans lui dire un mot, elle l'enferma dans le placard à balai, à clefs. Anna partit, mais elle attendit environ une heure avant d'aller le voir, heure pendant laquelle Nicky regardait le plan du quartier où Mike, la brute du casino, avait prévu de faire une petite escapade quelques jours plus tard. Elle devait connaître parfaitement les rues, les sens uniques, les raccourcis, qui permettraient de rejoindre la route de campagne qui mènerait au repère.
Au bout d'une heure, donc, elle se dirigea vers le cagibi, et l'ouvrit, sans pour autant le laisser sortir. Elle était extrêmement contrariée et déçue.

"Une explication pour ton comportement, sale chien ?" demanda-t-elle, furax.
Revenir en haut
Dan Spencer O'Malley

2e année
2e année


Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2017 Messages: 42
Localisation: France
Emploi du personnage: Etudiant
Masculin Lion (24juil-23aoû) 羊 Chèvre
Orientation personnage: Hétéro
Date de naissance réelle: 26/07/1979

MessagePosté le: Mer 30 Aoû - 20:40 (2017)     Répondre en citant


Agréable week-end [PV Dan]
La colère de Nicky renforcée de quelques coups de fouet eurent raison des dernières réticences du soumis, qui se mit a laper dans le bol d'eau. Ce qui devait être des crachats flottait à la surface du bol. Dan n'hésita plus et les bu. Après tout, il avait passer la dernière journée à boire les fluides sexuels de la Belle. Il devait bien accepter ses crachats. Il eut beaucoup plus de difficultés avec les croquettes mais se força comme il put. L'esclave femme, Anna, semblait ne pas éprouver les mêmes difficultés. Cela ennuyait Dan d'avoir une telle concurrence. Peut-être était-elle meilleure esclave que lui ? La chienne lui jeta en douce un regard noir. L'esclave semblait furieuse d'avoir dû avaler le sperme de Dan. Ses yeux criaient à la vengeance. Dan ne réagit pas. Il avait adoré jouir dans sa bouche, mais ne l'avait pas demandé non plus...

Il terminèrent laborieusement les deux bols et la Maîtresse les traîna dans le jardin, s'arrêta à l'orée d'un sous-bois et leur ordonna d'aller faire leur besoin. La femelle, Anna, s'éloigna à quatre pattes. Un peu perdu, Dan la suivit, et la vit lever la jambe pour pisser dans un buisson comme une chienne. Honteux, Dan fit pareil. Anna le regarda méchamment. Elle lui en voulait toujours.
« Si tu veux être un bon chien, tu es censé venir me renifler le cul », lui dit-elle vindicative. « Viens... sois un bon toutou, il sent bon la pisse, mon cul ». Dan la regarda, ne sachant comment réagir. « J'ai bien du boire ton sperme, connard. Et Je hais ça ! » Dan ne savait comment lui faire comprendre qu'il n'avait pas eu le choix. Qu'en tant que soumis de Nicky, son petit sexe ne lui appartenait plus entièrement. Mais Anna enchaîna, hargneuse. « Mais tu sais que ce n'est pas son truc non plus, les mecs, à la Maîtresse. Elle vous méprise les mâles. Elle est lesbienne crétin ! ». Le coeur de Dan se glaça en entendant cela. « Elle te mènera dans un truc illégal, ici, te fera prendre des risques, puis elle trouvera l'une ou l'autre raison pour te faire quitter la ville. Là, une fois qu'elle t'aura bien dressé, elle te vendra bien cher à un réseau. Tu finiras gigolo pour petite vieille ou sac à foutre dans un bar gay. Tu la reverras jamais. T'as qu'une seule chance, sale con. Fuir. Maintenant ! Elle te gardera pas comme soumis. Elle te méprise ! ». Sur ces mots, Anna laissa Dan et rejoignit la Maîtresse toujours à quatre pattes.

Dan paniqua. L'affaire louche avec l'armoire à glace. Le voyage en Angleterre. Et si Anna disait vrai ? Et si Nicky le dressait pour le vendre ? Que faire ? Fuir ? Il était nu, en cage, collier et laisse. Retourner chez ses soeurs ? Clara lui ferait payer cher l'abandon du pensionnat. Se cacher ? Se lever et faire face ? Dan tournait en rond, comme un chien en cage, confus. Il tentait de réfléchir. Dans la panique, il était resté à quatre pattes. Sa dernière rébellion lui avait coûté cher. Cela faisait maintenant un petit temps qu'Anna était partie.

Mais Nicky surgit dans le sous-bois et attrapa son esclave par les cheveux. Dan, paralysé, se laissa traîner par sa Maîtresse et attaché sans ménagement à un arbre rugueux. L'esclave Anna lui jeta un regard narquois et victorieux, avant de reprendre une position docile. Dan était tombé dans son piège. La correction qui suivit fut cinglante. Dan cria et pleura, mais Nicky ne se laissa pas attendrir. Enfin, la Belle ramena ses chiens à la maison, congédia Anna, et jeta Dan dans un minuscule placard sans lumière. Dan y sanglota pendant au moins une heure.

La porte s'ouvrit enfin. La splendide silhouette de Nicky se dessinait dans la lumière aveuglante. Elle était en colère. Très en colère. Dan fit la seule chose qu'il savait faire quand la Maîtresse était furieuse : se jeter à ses pieds. « Pitié... pitié Mademoiselle ! », renifla-t-il. « Ne me vendez pas. Pitié ! Je serai un bon esclave, Mademoiselle. Je vous le promets. Ne me vendez pas. S'il vous plaît ». Nicky ne comprenait rien à ses jérémiades. Dan continua. « Ne me vendez pas... je trouverai un moyen pour que vous gagniez plus... ma famille... elle a beaucoup d'argent. Pitié... Je trouverai un moyen. Je veux rester avec vous Mademoiselle. Je vous obéirai, Mademoiselle. Je vous aiderai à devenir riche ! ».

Nicky parvint à calmer son soumis. Dan reprit son souffle. La Belle l'interrogea et son esclave finit par lui expliquer ce qu'Anna lui avait dit, dans le sous-bois. La Maîtresse comprit enfin ce qui s'était passé. Elle regarda les nombreuses marques qui zébraient le dos et les fesses de son soumis. Elle y avait peut-être été un peu fort, sans connaître les raisons de sa disparition. D'un autre côté, il fallait que son esclave apprenne à lui faire confiance. Aveuglément. Avoir des difficultés à boire son sperme ou à manger des croquettes pour chien était normal pour un soumis si récent. Mais il devait lui faire confiance pour qu'ils aillent plus loin, ensemble. La Belle réfléchissait. Comment faire comprendre à son esclave que tant l'obéissance que la confiance devait être absolue ?

Dan leva les yeux vers sa Maîtresse. « Punissez-moi, humiliez-moi, dressez-moi. Mais s'il vous plait, ne me vendez pas ».
Revenir en haut
Nicky Leehriev

Citadines
Citadines


Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2017 Messages: 55
Emploi du personnage: Réceptionniste à l'hôtel
Féminin Lion (24juil-23aoû)
Orientation personnage: Bi
Date de naissance réelle: 23/08/1997

MessagePosté le: Mer 30 Aoû - 22:00 (2017)     Répondre en citant


Agréable week-end [PV Dan]
En écoutant son soumis, Nicky comprit ce qui s'était passé. Anna lui avait mis des idées en tête. Elle fulmina intérieurement. Cette chienne aurait une sacré correction la prochaine fois qu'elles se verraient. Dan devait être facilement influençable. Mais cela n'excusait pas son comportement.

"Tu penses vraiment que je suis lesbienne et que je vais te vendre ? Dois-je te rappeler que tu m'as fait l'amour, hier ? Je te faisais confiance, Dan. Et tu m'as déçue. Pour te punir, tu vas tâter du fouet encore aujourd'hui et les prochains jours. Je ne t'enlèverai pas la cage, et tu ne me toucheras pas. Tu te contentera de m'obéir et de faire les corvées. Maintenant, va nettoyer la maison, et tout de suite !"


La femme commençait à craindre ce qui pourrait arriver si le soumis ne surveillait pas ses arrières, mercredi. Elle sentait déjà le coup fourré venir. Il faudrait protéger Mike et son butin contre les forces de l'ordre, tout en se protégeant de lui. Pourtant, elle savait pertinemment qu'elle ne faisait pas le poids face à lui... Il suffisait de voir la facilité qu'il avait eue à la retenir, au casino. Elle avait besoin de Dan, c'était indéniable. Mais hors de question de lui avouer qu'elle avait besoin de lui pour le protéger. Il n'était que son soumis, après tout.
Pour chasser toutes ces pensées de son esprit, elle se fit couler un bain chaud et moussant, et s'y glissa. C'était très agréable, et très relaxant. Surtout qu'elle savait que pendant ce temps, son esclave était en train de tout ordonner et de tout nettoyer chez elle.

Comme il passait devant elle pour ranger quelques affaires, elle l'interpella :

"Je devrais peut-être te faire tatouer l'oreille, ou te mettre une micro-puce GPS dans le cou. Au moins, je serais sûre que tu ne t’enfuirais pas. D'ailleurs, tant que j'y pense, prépare-moi à manger pour ce midi. Il devrait rester quelques trucs dans le frigo"


Nicky l'imaginait avec un tatouage derrière son oreille gauche. Tout le monde le verrait, et ce serait vraiment humiliant pour lui. Un peu comme le collier, sauf qu'il serait impossible à retirer. À moins qu'on lui coupe l'oreille. D'ailleurs, c'était la punition pour les esclaves qui fuyaient, mais c'était peut-être un peu exagéré tout de même.
Après un bain qui dura un long moment (une heure peut-être ?), Nicky décida de faire un état des lieux de son domicile, et de voir l'état de Dan, également. De savoir s'il avait encore mal à cause du fouet, s'il doutait encore de sa sincérité, ou s'il avait tout oublié.

"Dan, apporte-moi un drap de bain"


Il lui apportait, cependant, elle n'arrivait pas à déchiffrer l'expression sur son visage. La femme sortit du bain, s'enroula dans le drap et le regarda, l'air suspicieux.

"As-tu réfléchi à ce que je t'ai dit ?"
Revenir en haut
Dan Spencer O'Malley

2e année
2e année


Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2017 Messages: 42
Localisation: France
Emploi du personnage: Etudiant
Masculin Lion (24juil-23aoû) 羊 Chèvre
Orientation personnage: Hétéro
Date de naissance réelle: 26/07/1979

MessagePosté le: Jeu 31 Aoû - 09:03 (2017)     Répondre en citant


Agréable week-end [PV Dan]
Dan s'était en effet creusé les méninges, tout en nettoyant le sol, rangeant les affaire et préparant un appétissant repas – pour une seule personne. Une idée lui trottait en tête, mais la suggérer à Nicky lui faisait peur. Il ne savait pas encore s'il allait oser l'exprimer lorsque la Belle le convoqua dans la salle de bains. Ses doutes se dissipèrent lorsqu'il vit l’incroyable corps de Déesse sortir de l'eau. Il lui tendit un drap de bain, comme exigé, et s'agenouilla devant elle, tête baissée, sans qu'elle lui demande. "J'ai réfléchi, oui , Mademoiselle", dit-il d'une petite voix. Son dos et son torse était couverts des traces de sa punition. "J'ai honte de la façon dont j'ai réagi, Mademoiselle. Je mérite votre punition, Mademoiselle. J'ai peur de dire ce que je vais dire, mais je crois que cela vous plaira, Mademoiselle." Nicky semblait intriguée. Elle était maintenant assise sur le rebord de la baignoire, écoutant son soumis. 

Dan avait eu la réflexion lorsque la Belle avait suggéré de le tatouer ou de lui mettre une puce. L'idée d'être marqué à l'oreille comme une tête de bétail le révulsait. Mais être tatoué, finalement, pourquoi pas? Le secret entourant leur relation n'était-il pas une partie du problème? "Si Anna, votre autre esclave avait eu vent de mon existence, je crois qu'elle n'aurait pas été surprise et ne m'en aurait pas tant voulu". La voix de Dan s'étrangla. "Si la nature de notre relation était connue, en ville, elle n'aurait jamais pu me faire croire que vous vouliez me vendre, Mademoiselle. Tout le monde aurait pu remonter vers vous en cas de disparition. Et si ma soumission était public, fuir deviendrait inutile pour moi également. N'importe qui pourrait me ramener à ma propriétaire. Ou, pire, abuser de ce qu'il sait de moi. Fuir vers ma famille adoptive me serait impossible. Clara me punirait violemment, et Corale me ramènerait immédiatement vers vous avec joie."
 
"J'ai eu beaucoup de difficultés à me donner en public, au casino, hier soir. Mais c'est peut-être la solution, Mademoiselle. Faire en sorte que chacun sache que je vous appartiens, et de quelle manière. Vous pourriez m'exhiber et me promener en ville – peut-être pas nu, ce qui est peut-être illégal, mais de manière explicite. Me prendre en photo lors de moments gênants… avec vous et les publier sur Internet. Montrer mon dressage à vos amis et connaissances… Vous trouveriez un moyen, Mademoiselle. Et je ferai tout pour que vous soyez fière de votre soumis. J'aurais préféré que cela soit discret. Mais peut-être est-ce mieux si… si tout le monde c’est ce que je suis, pour vous."

Dan était rouge, pensant à l'avance aux nombreux tourments auxquels il s'exposait si Nicky trouvait l'idée à son goût. La Belle était pensive. Elle fit une moue hésitante. Tout en l'écoutant, elle s'assit sur la cuvette des WC et y urina brièvement, pas le moins du monde gênée par la présence de Dan. Elle prit du papier et s'apprêta à s'essuyer quand Dan s'avança vers elle. Il n'avait pas prévu ce mouvement à l'avance. Il devait se faire pardonner. C'était une opportunité de faire comprendre à la Belle à quel point il voulait rester auprès d'elle. Pourtant, ce qu'il s'apprêtait à faire le dégoutait. Avant que Nicky n'utilise le papier, Dan avança la tête, lange légèrement tirée, vers le sexe humide de sa Maîtresse. Celle-ci comprit où il voulait en venir. Leur regard se croisèrent. La langue de Dan se posa sur l'entrée et récupéra un petite goutte d'urine, puis une autre. Il serra les poings d'humiliation et nettoya l'orifice intégralement, et en profondeur. Tout en maintenant le contact visuel, Nicky lui sourit, pris un air de défi. Jusqu'où irait-il? Elle contracta légèrement l'abdomen et offrit un nouveau petit jet qui lui restait en réserve, à son soumis. Dan, surpris, ne put faire autrement que de le recevoir en bouche. Il avala difficilement, puis se recula humilié, reprenant position, prêt à entendre le verdict de sa Maîtresse sur sa suggestion.  
Revenir en haut
Nicky Leehriev

Citadines
Citadines


Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2017 Messages: 55
Emploi du personnage: Réceptionniste à l'hôtel
Féminin Lion (24juil-23aoû)
Orientation personnage: Bi
Date de naissance réelle: 23/08/1997

MessagePosté le: Jeu 31 Aoû - 11:39 (2017)     Répondre en citant


Agréable week-end [PV Dan]
Nicky était assez étonnée de la demande de Dan de se faire humilier en public. Cela dit, pourquoi pas. Elle réprima un rire lorsqu'il proposa de le montrer à ses amis. Nicky, des amis ? Elle avait des collègues hors-la-loi, et encore, si on pouvait vraiment les considérer comme des collègues... Elle était plutôt seule, en réalité, ayant pour simple compagnie les étudiantes qu'elle dressait de temps à autre. La présence de Dan lui permettait de rompre un peu cette solitude. Mais ça, il n'était pas question de lui dire. En plus, elle n'avait pas envie qu'une femme (ou un homme, d'ailleurs) l'envie trop et vienne lui voler son esclave. Elle préférait tout de même l'idée d'un tatouage. Suffisamment visible pour ne pas passer inaperçu, mais assez discret pour ne pas trop attirer l'attention.

Nicky se releva des toilettes, après avoir uriné un peu, et s'apprêtait à s'essuyer, quand son soumis approcha sa langue. Elle haussa un sourcil. Il allait vraiment se rabaisser à ce point ? Il commença à la nettoyer et, pour tester ses limites, Nicky lâcha un petit jet d'urine sur lui, qu'il avala tout de même. Nicky s'enroula à nouveau dans la serviette, et s'approcha de lui, de sorte à ce qu'il soit littéralement à ses pieds.

"Je vais d'abord manger, puis nous irons nous promener un peu dans le quartier. J'aime bien l'idée de t'humilier en public, mais je préférerais tout de même te marquer" dit-elle en caressant l'oreille gauche de son soumis. "De toute façon, tu n'as pas ton mot à dire. Maintenant, va me servir mon repas, et mets toi à genoux à côté de ma chaise."

Pendant qu'il s'y affairait, Nicky s'habilla - toujours dans la même tenue qu'habituellement. Elle sécha soigneusement ses cheveux, prit le temps de se coiffer, et se mit un peu de parfum. Elle se devait d'être toujours impeccable, quelques soient les circonstances. Au bout d'une dizaine de minutes, la femme s'installa à table et commença à manger. Lui, évidemment, ne mangeait pas, et n'aurait pas à manger. Après tout, il avait déjà eu des croquettes. Soudain, son téléphone vibra, indiquant qu'elle avait reçu un mail. Le lisant, elle déglutit difficilement. C'était Mike, lui ordonnant d'aller au casino mardi soir pour "quelques détails techniques". Cela ne l'embêtait pas d'y aller, ce qui l'embêtait, c'était que si la police le suspectait et qu'ils tombaient sur ce mail, il lui faudrait fuir à nouveau, quitter le pays, alors qu'elle venait d'arriver.
Elle indiqua à Dan de lui servir un verre d'eau, puis finit son repas sans lui accorder plus d'attention.

"Fais la vaisselle, et habille-toi. On va sortir."


Elle sortit pour fumer et relever son courrier. Rien de bien intéressant : des publicités, et une facture d'électricité. Le montant n'était pas très élevé, il n'y aurait pas besoin de trafiquer le compteur pour contester la facture. Le temps de finir sa cigarette, elle observa le quartier. Il n'y avait jamais personne dehors, et c'était bien pour cette raison qu'elle avait acheté cette maison. Personne pour regarder ce qu'elle faisait, ni pour regarder ce qu'elle avait, sa voiture notamment.
Elle rentra ensuite, et prit la laisse.

"C'est bon, tu as fini ?"
Revenir en haut
Dan Spencer O'Malley

2e année
2e année


Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2017 Messages: 42
Localisation: France
Emploi du personnage: Etudiant
Masculin Lion (24juil-23aoû) 羊 Chèvre
Orientation personnage: Hétéro
Date de naissance réelle: 26/07/1979

MessagePosté le: Jeu 31 Aoû - 16:25 (2017)     Répondre en citant


Agréable week-end [PV Dan]
Dan attendit docilement que Nicky termine son repas. Il aurait bien manger avec elle, ne fut-ce que pour faire passer le goût des croquettes et de l'urine, mais la Belle ne lui proposa pas. Il resta donc à genoux. Dan ignorait comment sa Maîtresse avait accueilli sa proposition et n'osait pas le demander. Elle avait à nouveau parler de le 'marquer' en lui tenant l'oreille. Le soumis frissonna. Petit à petit, cette femme le transformait en objet. Mais comme la Belle l'avait souligné, il n'avait pas son mot à dire sur la question. Et elle avait entièrement raison, qu'il le veuille ou non. Il n'en revenait pas non plus d'avoir spontanément nettoyé Nicky, après ses besoins. Elle n'avait rien demandé et avait même eu l'air surpris. Ce n'était apparemment pas quelque chose qu'elle attendait de lui ou qu'elle lui demanderait un jour. Dan avait-il ouvert sans le savoir une porte qu'il ne pourrait pas refermer? Cela avait en tout cas eu le mérite d'atténuer la colère de Nicky, même la punition n'avait pas été annulée, et que la cage risquait de rester en place très longtemps.

La Belle finit de manger. Dan espérait recevoir quelques restes, mais ce ne fut pas le cas. Elle lui ordonna de faire la vaisselle et de s'apprêter à sortir. Dan s'exécuta, un peu inquiet, car il avait encore des machines et du repassage à faire, et cirer quelques paires de chaussures et de bottes. Il termina la vaisselle. Nicky lui permit de s'habiller avant la promenade. Dan fut soulagé. Malgré ce qu'il avait dit dans la salle de bains, les humiliations et la nudité publiques le terrifiaient. Mais il déchanta rapidement en voyant sa Maîtresse prendre la laisse et l'attacher. Elle réajusta la chemise de son soumis pour que l'humiliante collier soit bien visible et le traîna dans la rue. 

Elle l'emmena ainsi faire un grand tour de quartier. Dan regardait apeuré dans tous les sens, espérant ne croiser personne. Son cœur battait. Mais ce qui devait arriver arriva. Ils croisèrent un premier véhicule. Le conducteur ne ralentit pas. Une minute plus tard, un second véhicule passa. Dan le vit distinctement ralentir. Une dame entre deux âges, au volant, regarda le couple, avec de grands yeux. Un peu plus loin, Dan vit avec angoisse un groupe d'étudiantes approcher, sur le trottoir d'en face. Elles portaient l'uniforme du pensionnat. Le jeune homme lança un regard paniqué vers Nicky. Elle lui répondit par un sourire complice et tira un petit coup sur la laisser pour l'empêcher de ralentir. La Belle marchait la tête haute. Dan regardait le sol. Ils croisèrent le groupe. Le jeune sentit la honte, lourde et poisseuse, suivre le regard des jeunes filles. Elles semblaient avoir son âge. Peut-être même étaient-ils ensemble, dans certains cours. Elles gloussèrent. Dan entendit le petit bruit distinctif d'une photo de smartphone. La promenade continua ainsi, une quinzaine de minutes. Ils croisèrent une dizaine de personnes. La jeune femme s'arrêta dans une épicerie pour s'acheter un paquet de cigarettes. Il y avait un panneau 'Interdit aux chiens', à l'entrée. Moqueuse, la Belle attacha la laisse de son soumis à la barre prévue à cet effet. Elle entra dans le magasin. Dan eut l'impression qu'elle y resta un temps extrêmement long. Il la voyait rire avec la commerçante, à l'intérieur. Un autre client entra, le regardant, étonné. Enfin, Nicky sortit, avec un paquet de cigarettes. Ils rentrèrent à la maison. Nicky marchait la tête haute. Dan regardait ses pieds.

Arrivé dans le jardin, Nicky détacha la laisse et tapa deux fois dans les mains. Dan mit une poignée de secondes à comprendre, puis fit tomber ses vêtements, se retrouvant à nouveau couvert uniquement de sa petite cage et de son collier. "Il te reste du boulot, non?". Après la lessive, je veux que tu refasses les chambres et la cuisine. Ce n'était pas impeccable. Dan se mordit la lèvre et s'empêcha de répondre. C'était injuste: Nicky n'avait même pas examiné son travail! "Et n'oublie pas les chaussures et les bottes. Nous inspecterons le résultat tous les deux, en fin d'après-midi. Je ne veux rien de moins que la perfection. Ou apprête-toi à en sortir les fesses rougies… Une fois cela fait, je t'expliquerai ce que j'attends de toi, mardi soir, avec Mike". Dan s'apprêta à se remettre au travail. Mais Nicky lui fit signe d'attendre et courut chercher un petite coffret, dans une armoire. "J'oubliais…". La Belle ouvrit le coffret. Dan mit quelques secondes à comprendre ce qu'il contenait: une collection entière de plugs anaux, de taille, texture, couleur et forme différentes. "C'est moi qui choisis?", demanda Nicky, facétieuse. Cela l'amusait visiblement beaucoup. 

Revenir en haut
Nicky Leehriev

Citadines
Citadines


Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2017 Messages: 55
Emploi du personnage: Réceptionniste à l'hôtel
Féminin Lion (24juil-23aoû)
Orientation personnage: Bi
Date de naissance réelle: 23/08/1997

MessagePosté le: Jeu 31 Aoû - 19:39 (2017)     Répondre en citant


Agréable week-end [PV Dan]
Pendant la balade, Nicky et son petit toutou croisèrent un peu de monde. Elle n'y prêtait pas vraiment attention, mais lui semblait vraiment gêné. Elle devait même tirer un peu la laisse pour le faire avancer plus vite. Une fois arrivée à l'épicerie, elle l'attacha dehors, demanda un paquet de cigarettes, et en profita pour discuter un peu avec la commerçante. Cela lui faisait du bien de discuter de banalités avec elle. Elle lui expliqua par ailleurs rapidement le petit "jeu" qu'elle avait avec Dan, en lui disant de lui ramener en cas de fuite. La commerçante se prit au jeu, et Nicky quitta l'épicerie, et ils rentrèrent à la maison.

Nicky lui ordonna d'un tapement de mains de se déshabiller. Il obéit , et elle lui donna la suite des hostilités. Il devait nettoyer à nouveau toute la maison, peu importe s'il l'avait déjà fait. Elle eut soudain une idée en tête : rajouter un peu de piment. Faisant signe à Dan d'attendre, elle couru chercher une boîte contenant plusieurs plug anaux. Pour commencer, elle décida d'en prendre un petit et noir. D'un geste, elle lui ordonna de se mettre à quatre pattes, et lui inséra le plug. Avec son téléphone, elle prit une photo, et elle lui montra.

"Cette photo te met à ton avantage"
dit-elle, joueuse. "Maintenant, au travail"

Pendant qu'il se mettait au travail, elle le regardait un peu, l'air moqueur. Il n'était pas à l'aise, et ça se voyait. Elle était très amusée. Au bout d'un petit moment, elle s'installa au grand bureau de sa chambre, dans son fauteuil, et ouvrit son ordinateur portable. Pour commencer, elle vérifia que sa réservation était bien faite pour le voyage en Angleterre, et c'était le cas. Elle consulta ensuite son compte en banque. Ce n'était pas vraiment glorieux : après avoir été débitée des billets, il ne lui restait que quelques centaines d'euros... Pour se changer les idées, elle navigua sur le site web du tatoueur de Sinuiji. Il fallait compter pour une centaine d'euros. Même si c'était assez cher, au moins, elle n'aurait à le faire qu'une seule fois. Elle ne savait pas trop quoi lui tatouer, cependant. Peut-être simplement un "Nicky" ? Cela dit, s'il croisait une autre Nicky, ce serait embêtant. En même temps, elle ne pouvait pas tatouer son vrai nom, Leehriev, puisqu'elle était en Corée sur un nom d'emprunt, Miller. Si jamais quelqu'un remarquait le nom et le tapait sur internet... Elle ferma l'ordinateur et se leva, pour constater le travail de son esclave. Elle avait tout de même traîné près d'une heure sur le net, il avait eu le temps de finir normalement. Claquant des mains, elle l'appela, et il arriva rapidement. Ils firent le tour de la maison. Tout était parfait. Sauf une vitre, on pouvait y voir une trace de doigt. Elle lui montra, et sortit son fouet, le faisant claquer environ cinq fois. C'était un peu cruel, mais elle avait toujours de la rancœur par rapport à sa précédente envie de fuite.

"Tu me déçois énormément, Dan"
dit-elle entre plusieurs claquements de fouet.

Le laissant seul dans la salle, elle se dirigea vers sa chambre, déverrouillant un compartiment caché de son armoire, à l'aide d'une clé dont l'emplacement était extrêmement bien caché. Dans ce compartiment, on pouvait trouver beaucoup d'armes : 10mm, couteaux, dagues, revolver, grenades, un peu de TNT aussi. Et encore, derrière cette cachette il y en avait une autre, qui cachait une mitraillette et un fusil de chasse. Elle claqua des doigts et le fit venir à ses pieds. Il restait à genoux.

"Mardi on retourne au casino pour prévoir le déroulement des opérations du lendemain. Mais je ne compte pas y aller les mains dans les poches. Ce n'est pas qu'il me fasse peur, mais... Il vaut mieux se méfier. C'est qu'il fait au moins deux fois ma taille. J'aurai besoin de ton aide. Pour commencer, je ne vais rien te donner de très dangereux pour toi, tu auras simplement une dague."

Nicky sortit la dague de son coffret. Elle était assez simple, avec un manche en bois, avec une lame très aiguisée.

"Tu ne dois pas lui obéir, peu importe l'ordre. En fait, tu ne dois obéir à personne à part moi. Je suis ta seule maîtresse."


Par sécurité, elle ferma
son armoire à clef avant de continuer.

"Ne t'en sers qu'en cas d'extrême urgence. Il faut éviter de le brusquer, ça pourrait mal finir."


Elle lui donna la dague, sans la lâcher cependant.
Elle le regarda profondément dans les yeux. Il lui fallait une réponse sincère.

"Est-ce que je peux te faire confiance ?"


Après tout, elle mettait quasiment sa vie entre les mains de son esclave.
Revenir en haut
Dan Spencer O'Malley

2e année
2e année


Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2017 Messages: 42
Localisation: France
Emploi du personnage: Etudiant
Masculin Lion (24juil-23aoû) 羊 Chèvre
Orientation personnage: Hétéro
Date de naissance réelle: 26/07/1979

MessagePosté le: Jeu 31 Aoû - 22:06 (2017)     Répondre en citant


Agréable week-end [PV Dan]
Dan avait mal. Les coups de fouets s'était multipliés, ces dernières heures. Il avait pourtant été d'humiliation en humiliation. Chaque fois plus loin, chaque fois plus bas. Avec chaque fois plus de soumission. Certaines zébrurent étaient douloureuses. Le plus était inconfortable, mais il s'y habituait rapidement. Mais ce qu'il vit dans le compartiment caché de l'armoire de Nicky lui fit ressentir un autre genre de peur. Elle possédait un arsenal militaire comme il n'en avait jamais vu ; fusils, lames et même quelques grenades. Nicky lui expliqua qu'elle aurait besoin de lui, au casino, le mardi suivant. Elle lui mit une lourde dague, dans les mains et lui posa une seul et unique question, les yeux dans les yeux : "Est-ce que je peux te faire confiance ?".

Il en oublia un instant le plus, les coups, l'urine, le collier, réalisant ce que la Belle lui demandait. Ce n'est pas de la soumission, qu'elle lui demandait. Mais une aide. Intelligente, efficace, courageuse et déterminée. Dan serra le poing. « Je n'ai jamais dû utilisé un objet comme celui-ci », répondit-il, la voix moins bredouillante que d'habitude. « Mais je sais que si cet homme, quel que soit sa taille, lève la main sur vous, je n'hésiterai pas une seconde, Mademoiselle. Je n'ai pas la moindre idée de comment me servir de ceci, et ça me fait peur. Mais je ne lui laisserai pas vous faire de mal, Mademoiselle. » Nicky lui sourit. Dan se demandait s'il serait présenté comme esclave, à ce Mike, ou comme acolyte. La Belle était pensive, ailleurs. Apparemment, elle jouait gros, sur cette affaire. Sans avoir l'air d'y réfléchir, elle avait saisit tendrement les petites boules de Dan, et les malaxait avec une certaine tendresse, comme on caresse un bon chien en pensant à autre chose. Le sexe de Dan voulait se tendre mais la cage l'en empêcha aussitôt. Dan accepta la caresse et attendit la fin de la réflexion de Nicky.

Elle revint soudain au présent et lui lâcha les testicules, et attrapa le petit coffret à plus. Elle avait retrouvé sa moue joueuse. Elle sortit un objet d'une taille légèrement supérieure à celui que Dan avait dans l'anus. Une petite queue d'animal y pendait. Nicky lui tendit l'objet, avec une impatience joyeuse et lui ordonna de retirer le premier. Dan poussa un long soupir de soulagement lorsque son cul, encombré depuis maintenant deux heures, fut libéré. Mais Nicky pressa sans attendre le deuxième à l'entrée de sa rondelle. Son esclave, instinctivement, serra les fesses. Cela faisait mal. Puis il se détendit, et accepta la pénétration. Le deuxième plug était en place. Dan grimaça.

Le soir tombait maintenant, sur la maison de Nicky. Dan fit à nouveau la cuisine pour sa Maîtresse. Il s'en sortit pas trop mal avec ce qui restait dans le frigo, lui fit quelques côtelettes d'agneau, avec une sauce au vin, des patates en chemises et quelques légumes. Il servit sa Maîtresse et resta à genoux à ses côté jusqu'à la fin du repas. Nicky avait toujours envie de jouer. Les débuts d'un dressage sont toujours critiques. A la fin du repas, elle pris une petite assiette, y mis deux os de côtelette, sur lesquels elle n'avait presque rien laissé, pris en bouche une patate restante, des légumes et de la sauce, mâcha, puis recracha tout sur les os. Elle recommança la manoeuvre plusieurs fois. Elle prit une gorgée de vin et la recracha également dans le plat. Le résultat était assez peu ragoutant. La Belle cracha encore, mélangea un peu, ajouta du lait, puis déposa l'assiette à ses pieds. Son esclave avait très bien compris ce qu'elle voulait. Il eut un haut-le-coeur en voyant la mixture, mais approcha sa tête de l'assiette. Il se mit à laper avec difficultés – il était peu probable que sa Maîtresse lui laisse utiliser les mains pour manger. Mais celle-ci n'avait pas fini de jouer : Dan vit soudain le pied nu de la Belle s'inviter dans son assiette et farfouiller dans la mixture. Elle lui tendit un orteil, maculé, que Dan prit en bouche. Il nettoya le pied, orteil après orteil, et entre ceux-ci, puis termina son repas. Il put alors se relever et faire la vaisselle.



Cela faisait maintenant plus de 24h que Nicky se consacrait quasi exclusivement au dressage de son soumis. Elle avait envie de se détendre et de penser à autre chose et prit place dans le canapé. Dan attendait, dans sa tenue habituelle, se demandant ce qui l'attendait encore. Elle avait mis son joli peignoir blanc et lisait un magazine, les jambes étendues, appuyées sur une table basse. Le jeune homme aurait voulu lui faire l'amour, comme la veille, mais il était encore puni et sa cage risquait de rester en place plusieurs jours. Il l'aurait volontiers fait jouir de la langue, encore une fois, mais cela ne semblait pas être pour tout de suite. Enfin, Nicky alluma la TV et lança un film. Elle fit signe à son esclave de s'approcher et de se coucher sur le dos. Alors entendit le générique se lancer, lorsque les deux pieds de sa Maîtresse prirent place, sur son visage. Il passa les deux heures qui suivirent dans cette position, humant la transpiration de doux petons de la femme qu'il aimait.
Revenir en haut
Nicky Leehriev

Citadines
Citadines


Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2017 Messages: 55
Emploi du personnage: Réceptionniste à l'hôtel
Féminin Lion (24juil-23aoû)
Orientation personnage: Bi
Date de naissance réelle: 23/08/1997

MessagePosté le: Ven 1 Sep - 13:12 (2017)     Répondre en citant


Agréable week-end [PV Dan]
Tout en réfléchissant à ce qu'il lui disait, Nicky lui caressait les boules, distraitement. Il n'était pas du genre à se battre, de toute manière. Néanmoins, sous la pression, et avec l'adrénaline, il devrait sûrement savoir s'en servir. Elle espérait juste qu'il n'y aurait pas besoin de s'en servir, déjà, et qu'en cas de besoin il serait prêt. Cela dit, Mike ne tenterait sûrement rien avant qu'elle l'ait ramené chez lui, puisqu'il avait besoin de son aide.

Pour se détendre un peu, Nicky décida de changer le plug que Dan avait, pour lui en mettre un avec une queue d'animal. Avec son collier et la queue, il ressemblait de plus en plus à un chien. Même s'il ne disait rien, il semblait avoir mal. Tant pis pour lui. Il allait devoir le garder toute la nuit.

Comme l'heure avançait, Dan lui prépara son repas. Elle le mangeait, et lui restait à genoux, à ses pieds. Il semblait avoir faim, mais elle ne comptait pas lui donner à manger aussi facilement. Elle prit une assiette, prémâcha les aliments, et les recracha, puis y ajouta du vin, du lait, et mélangea le tout avec ses pieds, qu'elle lui tendit pour qu'il les lèche.

Pendant qu'il faisait la vaisselle, Nicky se déshabilla, et se mit en peignoir, tout en feuilletant un magasine, sur les armes, évidemment. Une fois la vaisselle finie, elle lança un film, posant ses pieds sur son visage. C'était assez agréable, si bien qu'elle s'endormit quelques dizaines de minutes avant la fin du film. Heureusement, le générique la réveilla. Nicky se releva, pour aller directement se coucher, après avoir enlevé le peignoir. Elle ne sentait absolument pas gênée de se trouver ainsi nue face à lui. Ce n'était que son esclave, après tout.

"Je suis trop fatiguée pour sortir le matelas. Alors tu dormiras à même le sol"


Elle s’emmitoufla ensuite dans sa couette sans rien dire de plus. Sa nuit fut assez agitée : elle se réveilla plusieurs fois en sursaut. Elle espérait ne pas avoir réveillé Dan, car elle n'admettrait jamais faire des cauchemars à cause de la peur. De toute façon, elle ne se l'admettait pas elle-même.

Le lendemain, Nicky savait qu'elle avait mauvaise mine. Elle bu son café sans même adresser un mot ou un regard à son soumis. Comme elle allait uriner ensuite, elle tapa dans ses mains pour qu'il vienne la nettoyer, et c'est ce qu'il fit, même s'il semblait humilié. Ensuite, elle se fit couler un bain, avec des huiles essentielles, pour essayer d'avoir meilleure mine.  Pendant qu'elle y était, elle vit que le tatoueur était ouvert le dimanche, et appela son chien.

"Viens voir une minute. Tu as une préférence, pour ton identification ?"


La femme avait plusieurs idées en tête, mais aucune ne sortait du lot. Elle se disait que l'artiste pourrait les conseiller, au pire, même s'il trouverait sûrement leur petit jeu bizarre. De toute façon, ce serait Dan qui aurait honte, pas elle.
Revenir en haut
Dan Spencer O'Malley

2e année
2e année


Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2017 Messages: 42
Localisation: France
Emploi du personnage: Etudiant
Masculin Lion (24juil-23aoû) 羊 Chèvre
Orientation personnage: Hétéro
Date de naissance réelle: 26/07/1979

MessagePosté le: Ven 1 Sep - 15:56 (2017)     Répondre en citant


Agréable week-end [PV Dan]
Dan dormit très mal, à même le sol, à côté du lit de sa Maîtresse. Seul un tapis le séparait du carrelage glacé. A aucun moment elle n'avait suggéré qu'il retire son plug. Sa présence envahissante était obsédante, mais Dan n'osait ni le retirer, ni réveiller Nicky pour lui demander s'il pouvait le retirer. Toute la nuit, il entendit sa Maîtresse se tourner et se retourner dans son lit. L'esclave rêvait qu'elle lui fasse enfin signe de la rejoindre sous la couette, mais elle n'en fit rien et Dan se réveilla aux premières lueurs, aux pieds du lit, l'anus dilaté et douloureux. Il alla préparer le petit déjeuner.

L'esclave se rendit très vite compte que sa Belle était de très mauvaise humeur. Il resta à genoux, tête baissée alors qu'elle buvait son café, l'oeil dans le vague. Dan n'osa toujours pas lui demander s'il pouvait, ne fut-ce qu'un instant, retirer le plug, qui lui vrillait l'orifice depuis la veille. Il entendit Nicky claquer dans les mains dans la salle de bains. Il courut jusque là et s'agenouilla devant elle. Il rougit immédiatement. Sa Maîtresse venait d'uriner et voulait qu'il la lèche à nouveau. Il l'avait fait spontanément la veille dans un moment de soumission forte, mais n'en avait plus la moindre envie de goûter l'urine de la Belle. Mais comment faire marche arrière ? Dan se reprit. Il n'avait de toute façon pas son mot à dire. Si cette femme voulait qu'il nettoie son sexe, il n'y échapperait pas. Et si elle voulait plus qu'un simple nettoyage, il devrait l'accepter également. L'esclave lécha les lèvres et l'intérieur du sexe. Nicky semblait trouver cela parfaitement normal.

La Belle se fit couler un long bain et laissa son esclave vaquer à ses première tâches ménagères de la journée, mais le rappela soudain.
"Viens voir une minute. Tu as une préférence, pour ton identification?"
Elle parlait du tatouage. Dan l'avait oublié. Il s'en serait volontiers passé, mais une fois encore, son avis n'était pas sollicité. Le soumis bredouilla : « Heu... Dan aime Nicky », proposa-t-il. Nicky éclata de rire. Visiblement elle trouvait l'idée de son soumis ridicule. Elle voulait quelque chose de clair, qui laisse comprendre à chacun le réel statut de son soumis. Bien sûr, ce serait très humiliant pour Dan. Mais pourquoi diable devrait-elle s'en soucier ? Ce n'était pas son problème. Nicky voulait des suggestions. Et vite.
Dan rougit devant la séance d'auto-humiliation qui l'attendait. « Serviteur de Nicky », proposa-t-il. Il vit à son regard qu'elle était tout sauf convaincue. « Esclave de Nicky ». « Larbin de Nicky ». C'était mieux mais manquait d'originalité. La Belle voulait que les suggestions s'enchaînent. Sans pause. Une suggestion toutes les cinq secondes. En cadence. Si Dan bloquait, ou si l'idée était mauvaise, ce serait une gifle. Elle lui fit signe de commencer. Dan réfléchit... et reçut sa première gifle. « Heu... 'Aux pieds de Mademoiselle Nicky'. 'Soumis à Nicky'. 'Do... domestique de' ». Il reçut une gifle, plus forte que la première. « ...'mâle inférieure'... 'Dan, chien docile' ... 'toutou qui... ». La troisième gifle s'abattit sur son autre joue. Nicky semblait trouver cela très amusant. Dan était rouge et paniqué. « 'Dan petit sexe' ... 'Sexe Onze centimètre' ... non, douze... » Une nouvelle gifle siffla. « 'Précoce'... 'Dan éjacule en 35 secondes'... 'Engodé par Mademoiselle Nicky' heu...petit.... heu... ». Gifle. « 'Dan le lécheur de sexe' ... 'd'anus' ... 'le cuni boy' ... 'esclave... esclave et pute de Mademoiselle Nicky'... 'Dan suce...suce'». Nouvelle gifle. Nicky accélérait le rythme, prise au jeu. « 'Dan suce-gode' ... 'suce-sexe'... ' 'SodoDan' ... 'Avale-mouille' ... 'buveur de pisse' ... 'lèche-bottes'... ». De temps en temps, une gifle tombait, impitoyable. Dan en bavait, à court d'idées. « 'Jouet de Nicky' ... 'Toy boy' ... 'sous-merd... »

Nicky mit enfin un terme au jeu d'une petite claque. Cela faisait quelques pistes. Elle allait réfléchir en chemin. A l'identification et à l'endroit de l'identification. Elle ordonna à Dan se s'habiller et attacha la laisse. Dan avait fin. Son cul se rappelait à lui à chaque pas. Il était rempli depuis si longtemps. Mais Nicky semblait n'en avoir cure. Elle s'habilla, puis se retourna vers Dan, toujours avec son air joueuse. « J'ai encore un petit besoin à faire avant d'y aller... mais n'ai pas envie d'aller jusqu'à la salle de bains... une suggestion ? »
Revenir en haut
Nicky Leehriev

Citadines
Citadines


Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2017 Messages: 55
Emploi du personnage: Réceptionniste à l'hôtel
Féminin Lion (24juil-23aoû)
Orientation personnage: Bi
Date de naissance réelle: 23/08/1997

MessagePosté le: Ven 1 Sep - 18:40 (2017)     Répondre en citant


Agréable week-end [PV Dan]
Les idées de Dan ne la convainquirent pas vraiment, et elle le lui fit savoir en le claquant à de temps à autre. Néanmoins, avec ses propositions, elle avait une petite idée ce que qu'il se ferait tatouer. Elle ordonna à Dan de s'habiller mais, avant de partir, avait un besoin pressant, et une envie de s'amuser. Comme il était devant elle, elle le fit se remettre à genoux, baissa son pantalon et son boxer, et se soulagea dans la bouche du jeune homme. Nicky n'osait imaginer à quel point le moment devait être humiliant pour le soumis. Cependant, il ne se plaignit pas, et avala, même difficilement.
Satisfaite, Nicky lui attacha la laisse, sans lui laisser l'occasion de se rincer la bouche, se rhabilla, et ils se mirent en route vers le salon de tatouage. Pendant le trajet, ils croisèrent un peu plus de monde que la veille, essentiellement des étudiants, mais la femme n'y prêtait pas vraiment attention.

Une fois dans le salon, un homme s'avança vers eux, étonné de la position de Dan, leur demandant ce qu'ils voulaient. Nicky expliqua la situation brièvement, provocant le rire des employés.

"... Donc, j'ai besoin de le faire tatouer afin qu'il ne s'échappe pas. Pour l'endroit, j'avais pensé derrière l'oreille."
continua-t-elle.

"Et que voulez-vous que j'y inscrive ?"
demanda-t-il.

"Eh bien, il est anglais, alors j'avais pensé à un truc du genre "Nicky's Slave""


L'homme lui précisa ensuite que l'endroit était particulièrement douloureux, et elle répondit qu'elle n'en avait rien à faire. Après tout, ce n'était pas sur son corps que ce serait fait.
Dan s'allongea alors sur le dos, guidé par le tatoueur. Nicky prit un tabouret et s'assit, jambes croisées, devant lui, de sorte à ce que son talon soit à quelques centimètres de sa tête. L'opération prit environ une demi-heure, mais ce devait paraître plus long pour le soumis, qui tremblait et sanglotait. La femme ne le rassurait pas. Il devait apprendre à souffrir.
Quand ce fut fait, il leur donna les recommandations : ne pas s'exposer au soleil, désinfecter, mettre un pansement, etc. Ce ne serait pas un problème : ayant l'habitude de se blesser dans des activités peu catholiques, Nicky avait chez elle une vraie infirmerie : nécessaire à sutures, défibrillateur, et de l'équipement plus commun comme des pansements, compresses, etc.

Elle le laissa seul plusieurs minutes, pendant lesquelles elle paya, et discuta un peu avec le gérant. Ce n'était pas la première fois qu'il faisait ce genre de tatouage, et lui rappela que l'homme aurait cette marque toute sa vie. C'était une façon de lier Dan à Nicky, une façon d'officialiser leur "relation", de l'exposer au grand jour. C'était presque comme une bague, ou un accord chez un notaire. Sa soumission était inscrite en lui, au sens littéral.

Ils rentrèrent ensuite chez Nicky, Dan toujours en laisse, soulevant un peu plus le regard des passant à cause du pansement qu'il avait, et peut-être aussi à cause de ses yeux, rouges d'avoir pleuré. Il avait l'air tellement pathétique.
Une fois à la maison, elle le fit déshabiller et mettre au sol, puis lui donna un coup de pied dans les côtes.

"J'ai faim, fais à manger, et vite"


Nicky s'installa à table, le regardant cuisiner, l'air impatient, pour le presser encore plus.

"D'ailleurs, comment tu te sens ?"


La question était un peu hypocrite. Sa vraie question était "À quel point te sens-tu humilié ?".
Revenir en haut
Dan Spencer O'Malley

2e année
2e année


Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2017 Messages: 42
Localisation: France
Emploi du personnage: Etudiant
Masculin Lion (24juil-23aoû) 羊 Chèvre
Orientation personnage: Hétéro
Date de naissance réelle: 26/07/1979

MessagePosté le: Ven 1 Sep - 23:20 (2017)     Répondre en citant


Agréable week-end [PV Dan]
Dan sanglota une partie du chemin du retour. Les coulées des larmes qu'il avait versées durant le tatouage était encore visible sur ses joues. Il reniflait et laissait guider par sa Maîtresse tirant sur sa laisse. Il avait mal à l'oreille et sentait à chaque pas la douloureuse présence du plug qu'il portait depuis la veille. Et il avait soif. Le rappel de l'urine chaude de sa Maîtresse lui coulant dans la bouche était encore vif. Tout au long du trajet, Dan sentit le poids du regard des passant et entendit les moqueries des étudiants et étudiantes qu'ils croisèrent. Le jeune esclave avait conscience que tout le pensionnat serait rapidement au courant. Oserait-il remettre un pied aux cours, le lendemain, lundi ? Nicky l'avait marqué, comme on marque un animal. Une marque indélébile, définitive. Il était devenu la propriété de cette femme. Etrangement, son petit sexe tenta de se dresser, à cette idée, mais la cage qui l'emprisonnait empêcha le membre de se tendre.

Ils arrivèrent chez Nicky. La Belle lui ordonna de se déshabiller et de préparer à manger. Au bout de quelques instants, elle lui demanda comment il se sentait. Dan regarda sa Maîtresse. Ce n'était pas une simple question de politesse. Nicky semblait satisfaite de la façon dont évoluait les choses. Mais Dan était à bout. Il éclata en sanglot. « Je... je... n'ai pas facile, Mademoiselle », commença-t-il, conscient que c'était une réponse idiote. « Ca va si vite... quand je suis venu à la réception de l'hôtel, il y a deux jours... je voulais être votre amant ou votre petit ami. Je ne m'attendais pas... ». Le pauvre soumis tentait de mettre de l'ordre dans ses pensées. « Je ne pensais pas que ce serait si définitif, Mademoiselle. Cela me fait peur, Mademoiselle. J'ai peur de craquer. ». Il regardait ses pieds. La Belle restait silencieuse. « D'un côté, je sais que je veux rester avec vous et vous servir, Mademoiselle. Mais quand je réfléchis... quand je réalise que si vous le désirez, vous pouvez m'empêcher de jouir pendant de semaines ou des mois. Ou même à jamais... j'ai peur. » Dan passa sa main sur le pansement à son oreille. « L'inscription derrière mon oreille dit vrai, Mademoiselle. Je suis votre esclave. Le pensionnat, toute la ville, mes soeurs, tout le monde le saura bientôt. Il n'y a pour moi aucune marche arrière possible, Mademoiselle. Dois aller au coursz, demain, Mademoiselle ? ». Dan se laissa tomber à genoux, comme si cette position lui était plus naturelle pour parler à Nicky. « Depuis ce matin, je n'ose pas vous demander un répit pour ce plug, que j'ai mis hier, Mademoiselle. Il me fait mal. Et je sais que rien ne vous empêchera... que je ne ferai rien pour vous empêcher de... d'uriner ». La honte se lisait sur le visage du soumis. « Et d'un autre côté, je veux que vous soyez fière de moi, Mademoiselle. Si vous aimez me savoir plugé, je veux l'être Mademoiselle. Et je boirai... je boirai votre sexe si vous le voulez, Mademoiselle. Mais j'ai besoin que vous m'aidiez à être à la hauteur, Mademoiselle. J'ai tellement honte. Et à la fois, je suis tellement heureux. »

Après ce discours confus, un silence plana sur la cuisine. Pour la deuxième fois en peu de temps, l'esclave sentit sa cage empêcher son sexe frustré de gonfler. Il se releva, sèche ses larmes, et termina de préparer le repas. Nicky semblait avoir écouté attentivement. Elle était pensive mais ne semblait pas pour autant encline à changer la façon dont les premiers repas s'étaient déroulés. Dan la servit, et s'agenouilla à côté d'elle. Il la regarda manger et eu droit à quelques restes, à même le sol, avec quelques croquettes, pour qu'il n'ait pas trop faim. Dan mangeait, le visage dans son assiette. Il sentit alors les doux doigt de sa Maîtresse manipuler le plug, qui le mettait à la torture depuis de si longue heures. Elle tira sur le jouet, qui résista un instant avant de jaillir brusquement de l'orifice du soumis. Être ainsi enfin libéré faisait un bien fou. Il entendit Nicky ouvrir et fouiller dans un tiroir. Dan s'attendait à tout instant à être pénétré par un nouveau plug. Plus grand ? Plus petit ? D'une autre forme? A la place, il sentit soudain un liquide froid se poser sur sa rondelle meurtrie et entendit le claquement d'un gant en latex. Les doigts de Nicky vinrent doucement se poser sur le bord du petit trou, et le massèrent tendrement. Pour Dan, ce toucher rectal si délicat était un véritable soulagement. Un moment de douceur, après les épreuves de la matinée. Il reprit petit à petit confiance. Sa Maîtresse veillait sur lui. Ce ne serait pas plus facile qu'avant, au contraire, mais elle l'aiderait.

Dan sécha ses larmes, et finit son bol de nourriture.
Revenir en haut
Nicky Leehriev

Citadines
Citadines


Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2017 Messages: 55
Emploi du personnage: Réceptionniste à l'hôtel
Féminin Lion (24juil-23aoû)
Orientation personnage: Bi
Date de naissance réelle: 23/08/1997

MessagePosté le: Sam 2 Sep - 16:16 (2017)     Répondre en citant


Agréable week-end [PV Dan]
La réponse que Nicky eut ne fut pas celle qu'elle attendait. Son esclave fondit en larmes à ses pieds, lui expliquant qu'il voulait devenir son amant lorsqu'il l'avait rejointe à l'hôtel. Elle se demandait comment il avait pu y croire après la nuit qu'ils avaient passée. Il lui avoua ensuite avoir mal à cause du plug, et demanda s'il devait aller en cours le lendemain. La femme ne lui répondit pas, pensive : ce serait plus pratique de l'avoir constamment avec elle, ne serait-ce que pour les tâches ménagères. Cela étant, s'il était envoyé au pensionnat, c'était pour étudier. L'empêcher de poursuivre ses études pourrait être un motif de discorde avec la famille de son esclave, or, si elle voulait obtenir de l'argent (une sorte de pension ?), il lui faudrait entrer dans leurs bonnes grâces. En plus, cela lui permettrait également d'exhiber son magnifique collier et son tatouage. Le premier jour serait le plus dur, mais à la longue, les étudiants s'y habitueraient et n'y prêteraient même plus attention.

Comme Nicky ne répondait pas, il se remit à la cuisine. Elle savait qu'il lui faudrait faire quelques gestes envers lui pour assurer sa loyauté. Le punir simplement ne l'aiderait pas à accepter sa condition, il faudrait parfois le récompenser. Pour commencer, elle lui mit quelques restes dans une assiette, et quelques croquettes. Pendant qu'il mangeait, elle lui retira le plug, le mit dans le lavabo, et prit un gant en latex dans un tiroir, une crème hydratante, et commença à le masser doucement pour le soulager de la douleur qu'il avait exprimée. Elle jeta ensuite les gants, et lui servit un bol d'eau, histoire de l'hydrater un peu.

"Tu iras en cours demain, sans plug, mais tu enlèvera le pansement de ton oreille"


La femme sortit ensuite pour fumer, le laissant s'occuper de la vaisselle. Elle regarda ensuite la télévision quelques temps, gardant Dan à ses pieds. Le programme n'était pas très intéressant, mais cela lui permettait de s'occuper l'esprit. Il n'était pas très tard, mais Nicky décida d'aller se reposer. Dan devrait être en forme pour pouvoir se concentrer sur ses cours, vu les émotions qu'il avait eues ce jour-là... Et elle devrait aller travailler aussi, même si ce serait 2 jours simplement.

"Ce soir, tu dors dans mon lit. Ce sera plus confortable pour reposer ta tête."


Sans dire un mot de plus, elle se blottit dans ses draps, et essaya de trouver le sommeil. Dan finit quelques tâches ménagères avant de la rejoindre, et elle ne dormait toujours pas. Son esprit était très encombré. Il lui fallu environ une demi-heure.

Quand Nicky se réveilla, le soleil n'était toujours pas levé. L'esprit encore embrumé, elle se sentait entourée par quelque chose de chaud ; en ouvrant les yeux, elle vit que Dan l'avait prise dans ses bras, sûrement dans son sommeil. Comme ce n'était sûrement pas conscient, elle ne lui en tiendrai pas rigueur. Néanmoins, il dormirai sur le sol la plupart du temps.
Elle se dégagea discrètement de l'étreinte, sans le réveiller, puis sortit fumer, s'asseyant sur le banc devant sa maison, en peignoir. L'air était frais. Les étoiles étaient bien visibles, et elle reconnu même quelques constellations.

En rentrant, elle se prépara un café. La journée serait longue.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:00 (2017)    


Agréable week-end [PV Dan]
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> A l'extérieur... -> Sinuiji - Périphérie -> Les maisons -> Maison de Nicky L. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com